Pillola: bonjour!

Quando ero piccola e guardavo le videocassette di Disney cantavo le canzoni con i personaggi, come qualunque altro bambino o bambina della mia generazione, credo.

Ne “La bella e la bestia” la prima melodia inizia con Belle che gorgheggia in solitudine uscendo di casa per andare al villaggio. Appena entra in paese eccolo che parte:

– Bonjour!

– BoNJoUr!

– BOJOUR!

– bonjour

– Bonjouuuur!

– Ecco il fornaio con il suo vassoio… lo stesso pane venderàààà!

-Bonjour!

– È dal giorno che arrivai che non è cambiato mai…

e via dicendo.

Da piccola credevo che tutti quei “Bonjour” fossero una fantasia, un’invenzione disneyana per fare una bella canzone allegra.

Dopo tre anni in Francia mi sento di dire che in realtà in quella canzoncina di cartone animato c’è un condensato sociologico, uno studio sui mores gallici quanto mai accurato e autorevole.

Perché in Francia tutti dicono “Bonjour!” a tutti, ovunque, sempre. Anche di notte.

È la famosa politesse à la française e, se inizialmente – o anche dopo tanto tempo – può sembrare bizzarro e ridondante, vien da dire che è una norma di civiltà a cui potremmo ispirarci un po’ di più, noialtri.

Bonjour!

Annunci

Ode alla tapenade

« Cantami, oliva, dell’aglio fragrante
e del cappero verde che infiniti adduce
sapori alla salsina, molti aliti olezza
con generose acciughe sotto sale,
e di olio e prezzemolo nobile pesto
col limone emulsiona (così di Provenza
l’alta cucina si fia), da quando
in aperitivo si degusta saporita tapenade
sul croccante pan francese col divin vino. »

 

La tapenade: croce e delizia. Delizia per chi la gusta, croce per coloro che devono sopportare l’alito del fortunato degustatore. Io, personalmente, la amo, la venero, credo che debba essere esaltata e che non se ne possa mai mangiare troppa. Salsa tipica della Provenza, non è un banale patè di olive, come potreste pensare, ma un sapiente connubio di sapori e di consistenze mediterranee.

Oggi per pranzo ne ho preparata una ciotola e, insieme al pane croccante, è stato l’apice di questa domenica dal tempo incerto e dal maestrale arrabbiato.

 

Voici la recette pour 6 personnes:

200 g d’olives noires dénoyautées
5 filets d’anchois à l’huile
8 petites câpres
1 gousse d’ail
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de jus de citron

Preparation:

Mettre dans le bol d’un mixeur les filets d’anchois, les câpres, la gousse d’ail hachée, les olives noires, le jus de citron et l’huile d’olive et mixer assez fin.

Bon appetit!

tapenade

Pillola: le bidet

Aujourd’hui j’ai envie de envoyer un message très important aux français mais spécialement aux françaises. Le sujet dont je vais vous parler est le bidet.

Je vie en France depuis trois ans, desormais, j’ai assez voyagé en Europe et dans le monde depuis mon adolescence, j’ai etudié les langues, j’ai plongé en cultures et sociétés très differentes de celles d’où je viens, donc je pense de ne pas être une chauvine à la mentalité étroite et arrogante.

J’ai cherché de m’adapter à vos habitudes, au manque de confiture dans le croissants, a votre obsession pour le pain et le beurre, a votre horrible goût pour la pizza avec de l’emmental et du chèvre, j’ai pas réagi de façon méchante à des épisodes desagreables concernants mon accent et votre incapacité de faire attention à l’articulation des mots, votre conviction d’être les meilleurs au monde et d’avoir tout inventé.

Je pense que je pourrais supporter beacoup d’autres choses au fur et à mesure des années. Mais il y a un truc que je ne comprendrai jamais, et c’est le manque du bidet. Je veux que il soit clair que je sais que c’est pas que vous qui n’avez pas l’habitude d’utiliser ce magnifique instrument d’hygiene intime: beaucoup de pays ne l’utilisent pas en général, mais, etant expat en France, c’est a vous que je m’adresse, surtout parce que il parait que c’est vous qui l’avez inventé, ou bien, vos prostitués. Le bidet c’est un sujet sensible pour les italiens expatriés, ou, comme vous nous appelez, les Ritals.

Bon, j’arrête de vous faire perdre du temps et je vous demande, chères françaises, comment vous vous lavez le vagin pendant vos règles? Vous vous faites la douche? Mais est-ce-que vous vous faites la douche toute le fois que vous devez vous changer de serviette, c’est à dire 4 ou 5 fois par jour? Combien d’eau vous gâchez en faisant ça? Oui, je sais que il existe les lingettes humidifiées, mais ça pollue, toutefois comme les serviettes, c’est pour ça que il faudrait convertir tout le monde à la coupe menstruelle. En tout cas, il ne s’agit pas que des femmes et de leurs règles: quand vous les français avez la diarrhée comment vous faites pour vous nettoyer les fesses? Et les pieds? Vous le lavez pas?

Je vous raconte cet anecdote: une fois je devais faire une visite gynécologique en sortant du boulot, donc après toute une journée sans le confort d’une douche. J’ai du m’arrêter chez la mamie de mon compagnon, qui vit dans une vieille maison avec bidet pour pouvoir me rafraîchir avant d’aller m’enlever les culottes face au medecin. Elle est la seule personne que je connais ici en France à avoir un bidet chez elle. On dirait une perle rare!

Bref, aujourd’hui je me suis trouvée en détresse à cause du manque de bidet. J’ai fait aussi une petite crise de nerfs, parce que je trouve le manque de bidet un manque de civilisation.

C’est pour ça que j’ai décidé de faire un post si personnel sur mon blog, en français, même si je maîtrise pas trop le français écrit et la bonne syntaxe, parce que je voudrais que ce sujet soit un peu plus discuté et que peut être vous preniez en considération l’idée de returner aux bonnes habitudes de vos prostituées.